Saines lectures

Si vous avez du temps à perdre (et ne mentez pas, vous en disposez à revendre, sinon vous n’auriez pas échoué ici !), je vous propose de découvrir quelques-uns des blogs que je suis avec attention, si ce n’est avec voracité. Je les pose là dans un ordre pas du tout aléatoire, avec un semblant de présentation / argumentation. À vous de cliquer !

Médical, très bien écrit et profondément humain
Jaddo a été éditée, ce qui me donne l’occasion tant attendue de partager avec la communauté des non-connectés qui m’entourent sa plume juste et sa vision sans concession de ce(ux) que nous sommes.

Trait acéré et petits travers
Elle ne nous épargne rien, Tata Nath. Ni le regressif, ni le pulsionnel, et sa langue fleurit d’adjectifs plus abracabrantesques les uns que les autres tandis qu’elle nous griffonne habilement des expressions plus vraies que nature.

Bien vu, bien visé, bien eu
Il fut une époque où le Nain Portekoi tenait un blog. Il a préféré sévir sur les médias sociaux comme Twitter, où sa réactivité et son esprit – bien ? mal ? – tourné nous ravissent souvent, nous horrifient parfois, puritains que nous ne sommes pas.

Plein les mirettes
Photographie, design, architecture… Tout y passe, et le meilleur ! Tout simplement irremplaçable.

La subtilité du fragment
Chacun des trois petits paragraphes, tel un haïku, trouve sa fin (surprenante, toujours, enjouée souvent) en lui-même et sa source en nous. Un exercice de style aussi sain et plus profond encore qu’un exercice de gymnastique.

Légèreté…
Des pages souvent “girly”, certes, mais des perspectives ouvertes sur le monde et un ton résolument personnel font de ce blog un lieu où il fait bon se promener.

Technophile, végétarien et un peu scato sur les bords
Geekologie Writer nous rédige des articles geeks truffés de mots-clés kilométriques et de liens étranges. Ses délires (en anglais) vous réjouiront sans aucun doute !

Makiko cuisine
Mais elle ne fait pas que ça, loin de là ! On l’imite, on aime son ton provocateur sur Twitter, et on se régale les yeux et les papilles. Elle a écrit ce qui est devenu mon livre de référence en matière de recettes nippones.

Et d’autres encore, en vrac, dont je vous ferai l’apologie un autre jour peut-être :

Les miflettes modasses qui aiment les tatouages, les têtes de mort et le noir (eh, les filles, vous énervez pas, j’ai pas résisté au côté cliché…), et surtout les belles choses ;

Il “spoile” les blockbusters, villipende la plèbe, tire (sur) tout ce qui bouge : gare à vous, demoiselles égarées, l’Odieux Connard rode toujours !

C’est un peu comme si notre psy s’allongeait à son tour, mais pour nous raconter ses journées…

On ne présente plus Boulet ni Pénélope, qui à leur manière mettent en images nos réflexions sur ce qui nous entoure, sur le temps qui passe, et jettent un œil neuf et rafraîchissant là où nous n’avons plus la distance critique qui nous permettrait de voir pour de vrai…